l'ile de pangkor

Publié le par mourad

arrivee dimanche soir a Lumut apres une epopee tropicale passionante meme si nous n'avons pas pu faire un trekking comme prevu...  Au programme le lendemain, decouverte de l'ile de Pangkor. D'apres le guide du routard (et quelques brochures malaisiennes), il s'agit d'une petite ile de pecheur reliee au pays par des compagnies privees de ferry. elle ne fait que 3 kilometre sur 5 et possede de jolies plages sur le cote ouest. La on s'est dit : c'est cool, on y va !

 

L'achat des billets, premiere surprise

 

on avait oublie que autant les malaisiens sont gentils et pudique, autant dans les coins a touristes c'est la bagarre pour s'arracher les clients (surtout hors saison...). Alors 9h00 du matin, a peine reveille et la 3 guichet devant nous, 3 madames (fort charmantes au demeurant) qui nous scrutent de loin comme un predateur scrute sa proie. Timidement nous nous appropchons de ces betes feroces appelees "guichetieres a touristes" et arrivee a porte elle commencent a crier le plus fort possible pour nous appater... alors on s'approche :

 "how much ?"

"ten ringgits !!!"

" no no it's too expensive..."

"8 ringgits !!!"

" no we want 5 ringitts !"

et la a notre grande surprise : " OK !!!!!"

"euh... ok ?!?, bon ben ok ! (en se disant qu'on a fait une bonne affaire.

on paye, on prend les tickets et on s'appercoit que le ticket coute 5 ringgits, c'est marque dessus... Bon ben deja on s'est pas fait arnaque, c'est deja ca (rappelons que 5 ringgits = 1 euro environ).

 

le ferry

r a s, la clim a fond comme d'hab', on est les seuls touristes non asiatiques...

 

 

 les premiers pas sur l'ile

On debarque, une horde de taxis rose qui nous proposent leurs services

"no thanks" on veut marcher et decouvrir l'ile a pieds, elle est deja pas grande alors... on s'engage sur la route (il n'y en a qu'une sur l'ile) on decouvre de jolis paysage (a suivre prochainement dans la rubrique photos) et on traverse l'ile en 20 minutes ; arrivee sur une petite plage sympa mais pas mal frequente par les bateaux de tourisme, comme il n'est que 11h00, on decide donc de continuer pour aller voir d'autres plages plus au nord.

 

l'erreur...

oui il fallait bien que ca arrive... Alors on s'engage sur une petite route entre cocotierset bananiers (comme d'hab') et la on voit un petit panneau sur la droite et un chemin qui s'engage vers la foret ; le petit panneau indique : "JUNGLE TREKKING"... Oooooohhh !!! chouette !!! un jungle trekking comme on voulais faire !!! Nous nous engageons sur ce petit chemin arrivant tres vite au pied de la montagne qui deborde de vegetation tropicale. Un arbre barre le chemin mais qu'a cela ne tienne, on enjambe et on avance. quelques dizaines de metres et cette flore toujours aussi magnifique nous enthousiasme davantage encore. premiere grimpette, difficulte amplement maitrisable, nous continuons ; puis d'un coup plus de chemin... Nous faisont demi tour unp[eu decu quand nadege appercoit un marquqge sur un arbre a gauche, a peine visible : c'est la ! ok  on y va alors ? on y va ! ERREUR !!!!!!!!!!!

 

premiere difficulte...

le cheminement n'est pas si evident que ca : chemins boueux, pentes ardues, sol glissant et chaleur etouffante ! cela fait 30minutes que nous marchons a jeun et nadege a quelques vertiges, on s'arrete, on ouvre le sac : une bouteille d'eau rempli au 2/3 et un paquet de bonbons... euh ben, prends un bonbonb nadege, il y a du sucre dedans ! 5 minutes de repos pour recuperer et...

 

deuxieme difficulte !

la foret tropicale par une belle journee ensolleillee et chaude c'est forcement appreciable, et oui, ils vous diront qu'ils ont apprecies... j'ai parle de la flore : magnifique ! mais j'ai oublie de mentionner la faune... quand je dis "ils" se sont les gentils moustiques (gros comme des helicoptere et j'exagere a peine) qui viennent vous souhaiter la bienvenue dans leur habitat naturel !!!

Par vagues il viennent vous saluer et quand vous agitez les bras pour les saluer a votre tour, ils s'en vont pour laisser place au reste de la famille 250 000 000 000 000 autres moustiques qui qttendent leur tour.

 

on a marche 3/4 d'heure, on ne s'arrete pas en si bon chemin...

Au point ou on en est, on continue ! L'altitude faisant, les helicopteres se font plus rares, nous profitons a nouveau de la flore local et des paysages que nous offrent lles differents point de vue de la montagne. C'est tres beau, les arbres au milieu du chemin rajoute un peu plus au cote aventure. alors on continue encore.

 

Une rencontre qui marque !

En altitude il fait un peu moins chaud, l'atmosphere est plus humide donc les terrains boueux, bref un climat agreable. Puis cheminant gaiement, une petite demangeaison a la jambe droite... ah ces moustiques !!! je passe la main et...

Mais il est encore accroche ce c*** la ! Et il est plus gluant que nos moustiques occidentaux... un coup d'oeuil : Aaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

UNE SANGSUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J'essaie de l'arracher mais elle tiens bon. je sors mon sabre laser de jedi, elle en fait autant du haut de ses 6m, le combat s'engage, de bananier en cocotier, de tronc en branche, une poursuite sans merci, la violence des images est insupportable(c'est pour ca que j'ai pas mis les images en lignes) une veritable boucherie. Les moustiques arrivent a sa rescousse et je les sabre un par un...

hum... excusez moi je m'emballe un peu (ce qui est en rouge n'est pas forcement vrai)

en fait je l'enleve en etant surpris et je constate qu'elle avit (comme les moustiques) demandee a ses copines de venir boire un verre... La j'avoue j'ai un peu flippe (un peu) je les retire une a une meme si elle ne veulent pas. Nadege qui en rajoute et me dit : "fais gaffe qu'elle ne rentre pas la tete..." Une fois enleve, je m'appercoit que ca saigne, de belles marques sur mes jambes de sportifs !

Elle me dis de nouveau : " tu vois, on ne fais pas de trekking en claquette..." Oui parce que comme a la base on devait aller se baigner, je suis parti sur l'ile en claquette...

La elle regarde ses jambes et... et c'est pas mieux !!!

 

et d'aventure en aventure...

Pourquoi s'arreter en si bon chemin me direz vous ? enfin la j'avoue on a quand meme accelere le pas. comme j'etais en tongs et qu'on abordait la descente, ca a ete plutot "fun" une descente digne d'un "rider" des neiges (moi qui pensait devenir un rider fun qu'une fois en australie...)

Bref comme je glisse je me retiens aux branches ce qui est plutot malin. A partir du moment ou, bien sure, les branche ne sont pas  pleine d'epine... Ce qui est le cas une fois sur 2 !!! Aie ! Ouille !

Dans la descente les sangsues ne nous lache pas (normal me direz vous pour des sangsues...) on presse donc le pas...

 

et la c'est le drame !!!

Dans la precipitation, on perd les marque sur les arbres et on se retrouve coinces au beau ;ilieu de la foret ! Un peu comme un jeu de piste (sans la piste) !

N'ecoutant que notre courage ( qui a ce moment la te dit : rien a foutre, Fonce !!!) on continue dans la jongle droit devant pensant suivre des chemins qui sont en fait des torrents boueux asseche. Les sangsues nous abandonnent enfin (aux bons soins de nos amis les moustiques).

 

 

La presque delivrance

3 heures de marche, 30 piqures de moustiques, 23 de sangsues et un litre d'eau a 2 plus tard, on entend enfin un bruit de civilisation. On appercoit une route quelques minutes apres ; a 100m a peine. puis on marche sur du beton,,, les yeux baisses, il s'agit d'une tombe ! Des inscription en chinois. Une seconde, une autre encore, nous sommes dans un cimetierre chinois. pas moyen de passer ailleurs, il y a des herbes hautes partout et apres les rencontres precedentes, poser le pieds n'importe ou n'est pas vraiment concevable...

Donc la route est la a 100m, 100m qui nous prendrontbien 20 minutes de plus tout de meme...

puis enfin la route ! En fait comme nous nous sommes perdus, nous n'arrivont pas a la plage comme prevu donc on marche 2minutes puis un taxi passe, on monte, direction une epicerie puis la plage.

 

 

Enfin !!!

bon ben finalement on arrive sur une magnifique plqge de sable blanc, environ 10 touristes occidentaux et un ciel magnifique. L'eau est bonne, je rentre directement. Enfin recompense.

 

 

Une derniere surprise...

Farniente sur la plage. Et la agitation a 50 m de nous, tous les touristes appareil a la mains et quelques cris...

qu'est ce qui se passe ?

J'y vais (avec mon appareil bien sure) et la (non c'est pas le drame) mais un joli serpent vert fluo d'environ 1m80... Oh la jolie bestiole. un autochtone la chasse a coup de baton, les touristes questionne les gars : "What is it ?" Et la il me semble entendre un truc du genre : "cobwa !"

a quand meme... alors je demande : and where does it come from ?"

et la le gars me reponds en le repoussant vers la foret : "from here !"

"euh... from the jungle ?"

"yeah"

 

bon ben comme ca la boucle est bouclee...

 

moralite, pour faire des rencontres sympathique, rien ne vaut le jungle trekking.

 

a bientot.

 

 

 

 

 

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
ya man<br /> sympa ton aventure dans la jungle<br /> un peu long comme récit mais sympa
Répondre
C
On en veut encore des aventures comme ca! lol Amuses toi bien a Sydney. <br /> Gros bisous.
Répondre
K
SALUT ! vla le récit de fou , je pensais etre le pire mais je vois que .... ben non LOOOL <br /> <br /> LOL see ya mourad <br /> <br /> En route pour de nouvelles aventures .
Répondre
M
Mais quelle idée d'aller dans la jungle en tong !! lol tu change pas<br /> Bon ton périple en malaisie avait l'air super sympas, ca donne envie...<br /> Tu doit être en australie now, enfin si tu as réussi à passer la douane :)<br /> En attendant tes prochains récit.<br /> <br /> See u<br /> <br /> Mouss
Répondre
B
mdr...<br /> sympa vos debuts dans la jungle...<br /> il manque juste les photos... et les photos de ce combat titanesque entre Mourad et les Sangsues/mosquitos etc... :)<br /> see ya!! <br /> ca y est t'es a Sydney et bien arrive !!<br />
Répondre